3 décembre 2017

AGIR

L’enquête publique au sujet du projet Neyrpic est terminée depuis le 22 décembre. Le rapport du commissaire enquêteur a été rendu public le lundi 12 mars. Il est consultable sur le site de la ville.

Pour l’instant, une pétition a été lancée pour demander à Grenoble Alpes Métropole de se saisir de ce dossier qui dépasse largement la seule ville de St Martin d’Hères.

Signez et faites signer en diffusant largement cette pétition  : https://www.petitions24.net/neyrpic_metropole

 Pour la faire signer sur papier, imprimer la pétition.

Neyrpic, un projet à l’échelle de la Métropole

Pétition adressée à Grenoble Alpes Métropole

La friche industrielle Neyrpic à Saint Martin d’Hères fait l’objet d’un projet de centre commercial (une centaine de magasins, vingt restaurants et aucun espace public, ni végétal) s’adressant à plus de 500 000 clients, qui viendraient de toute la région urbaine de Grenoble.

Cet espace exceptionnel, au cœur de l’agglomération, entre la ville et le campus, devrait plutôt être aménagé de façon équilibrée, en concertation avec les habitants et acteurs de la vie économique et sociale, pour en faire l’espace vivant et dynamique souhaité par les Martinérois et ouvert à l’ensemble du territoire.

Compte-tenu de son envergure, le projet actuel interpelle la plupart des compétences de la Métropole (économie, commerce, enseignement supérieur, équipements culturels et sportifs, déplacements, développement durable : qualité de l’air, bruit, déchets, eau, …). En particulier sur l’équilibre commercial de la métropole, l’emploi et les questions de circulation, de pollutions atmosphérique et sonore.

C’est pourquoi nous, signataires de cette pétition, demandons que Grenoble Alpes Métropole se saisisse du dossier Neyrpic, en cohérence avec ses orientations d’urbanisme et d’aménagement du territoire.

Les informations sur le contenu de ce projet sont sur https://collectif-neyrpic.info/

Vous pouvez également contacter le Collectif Neyrpic Autrement sur

Pour que la Métropole prenne en compte cette pétition, il faut qu’elle recueille 6000 signatures d’habitants de la Métropole de plus de 16 ans.